Un projet fou d'implantations de 83 éoliennes géantes
en mer au large de Fécamp.


Eté 2015

Coucher de soleil ce samedi 25 juillet sur laquelle on voit bien à gauche la plateforme en train d'installer le mât de mesure en vue des futures éoliennes. Cela donne une idée de l'aspect à l'horizon du champ d'éoliennes, sauf qu'elles seron plus hautes et au nombre de 83 !



Quelques précisions sur ce futur parc d'éoliennes au large de Fécamp (et des Petites-Dalles) :
Il sera composé de 83 éoliennes de 180 mètres de haut, pesant chacune 1800 tonnes, de véritables monstres ! La plus proche sera à 19,5km des Petites-Dalles, donc bien visibles, surtout le soir du fait de la lumière rouge qui clignotera au sommet de chacune. D'après le promoteur, ce parc permettra de réduire les émissions de CO2 de la France, ce qui est évidemment totalement faux. D'après le concepteur, ces éoliennes produiront du courant pour des vents entre 10 et 100 km/heure, mais on oublie de préciser que l'efficacité optimale est loin de ces limites. Quand il n'y aura pas de vent (ce qui est rare) ou une tempête (ce qui est fréquent en Manche) le rendement chutera puis deviendra nul, obligeant à mettre en service des centrales thermiques, fortes émettrices de CO2. Le bilan carbone sur une année sera donc loin d'être favorable.
Autre point que noir que le promoteur se garde bien de soulever : ces 83 éoliennes seront autant d’obstacles placés dans la mer la plus fréquentée au monde. Il est inévitable qu'un jour ou l'autre un bateau en perdition vienne se briser sur l'une d'elles entrainant une marée noire.
Actuellement, un mât de mesures est en train d'être installé, bien visible à l'horizon, un peu à gauche de l'endroit où le soleil se couche en été.

Le futur parc éolien de Fécamp. Cette carte réalisée par Yves Robert permet de se rendre compte de la monstruosité de ce projet :



Carte réalisée par Yves Robert

Hauteur comparée des futures éoliennes en mer au large de Fécamp et des Petites-Dalles avec nos falaises et la tour Montparnasse :



Montage Yves Robert

Une grave menace pèse sur les Petites-Dalles : la construction d'un parc de 83 éoliennes géantes (180 mètres avec les pales, soit 2 fois la hauteur des falaises !) en mer au large de Fécamp et qui seront parfaitement visibles en face des Petites-Dalles ! Ça en sera fini des couchers de soleil auxquels nous sommes habitués, tous plus beaux les uns que les autres. Le pire, la nuit, se sera 83 lumières rouges qui clignoteront à l'horizon !

Voici le texte que Katherine Pancol a bien voulu écrire contre cette aberration dont l'intérêt économique et écologique est plus que discutable.

Les Petites-Dalles, c’est un trou de verdure dans la mer, une boutonnière de craie blanche au fond d’un vallon, une plage de galets ronds. On y entre sur la pointe des pieds comme par effraction et on se promet aussitôt de ne jamais prononcer ce nom à voix haute de peur d’attirer la convoitise de malfaisants. Les Petites-Dalles, Victor Hugo y a traîné ses guêtres, Delacroix y a crayonné sur la digue, Berthe Morisot y a peint une première falaise, une deuxième, une troisième et Claude Monet aussitôt l’a imité. Aujourd’hui, à New York, à Boston ou à Philadelphie, sur les murs des musées américains brille le blanc orangé et ocre des falaises dallaises que contemplent les Américains, ébahis par tant de beauté lumineuse. Les Petites-Dalles, Sacha Guitry y a écrit des dialogues étincelants, Sarah Bernhard en a martelé le sol de sa jambe en bois, Georges Perrec y a joué au rami, Brigitte Bardot s’y est endormie, Jean Loup Sieff a mis dans son viseur les cabines blanches posées sur les galets, Charlotte Rampling a regardé le soleil se coucher sur la plage en fumant de longues cigarettes anglaises. Toute la beauté du monde a traversé un jour ce village. Et on voudrait le saccager en posant à l’horizon 87 éoliennes presque aussi hautes que la Tour Eiffel ? Impossible. Ce serait une faute de goût impardonnable. Victor, Sacha, Eugène, Sarah et tous les autres ne nous le pardonneraient pas et sortiraient de leur tombe en nous montrant du doigt !

Katherine Pancol



Coucher de soleil aux Petites-Dalles que vous risquez de ne plus pouvoir admirer si ce projet d'éoliennes en mer voit le jour.

Cliché de Jérôme Seyer


Signez sans tarder et faites signer par vos parents et amis cette pétition contre ce projet qui défigurera définitvement notre belle côte d'Albâtre. Faite circuler le lien de cette pétition.