Année de construction de maisons, chalets et villas
des Petites-Dalles

Ce chapitre est encore très inachevé, mais j'espère que, grâce à tous, il va progressivement se compléter. Ces renseignements sont utiles entre autre pour dater les photos et cartes postales en fonction des maisons qui y figurent, ou qui n'y figurent pas.

Merci de m'indiquer les éventuelles erreurs et les dates de constructions que vous connaissez.

1490

  • Chaumière du Métro (information donnée par Michel Lecallier). Serait ainsi probablement la plus vieille maison des Petites-Dalles.

XVIIe siècle

  • La Caloge.

1830

  • Les Charmilles, du moins la partie la plus près de la route (information donnée par Claire Cabanis).

1861

  • Les Tamaris pour le compte de Sylvie Boubet (information donnée par Sébastien Périaux), détruite par les Allemands en 1944, comme la villa Les Capucines, pour faire un obstacle antichar au milieu de la rue. A sa place sera construit vers les années 1960 un hôtel, assez vite revendu par appartements.

1866

  • Choisy.
  • Hôtel des bains, avant agrandissement.

1867

  • Le Chalet (ancien chalet Crosnier, puis chalet Renard et ensuite chalet Véron). Cette maison appartient toujours aux descendants du constructeur, M. Crosnier. Les successions s'étant toujours faites par les femmes, le nom du chalet a changé à chaque génération.

1869

  • La villa Les Capucines, sera détruite par les allemands en 1944, comme la villa Les Tamaris, pour faire un obstacle antichar au milieu de la rue ; reconstruite après la guerre, mais face à la mer alors qu'elle était face à la rue.
  • Brises Lames.
  • La villa Elisabeth pour le compte de Jean-Baptiste Bressand qui fit construire quelques années plus tard, en 1883, les villas Saint-Jean.
  • Les Sorbiers pour le compte d'Alexis Hyacinthe Marie Geffroy-de-Villeblanche

1874

1876

  • La Renardière, pour le compte d'Ernest Daudet, frère aîné d'Alphonse Daudet, maison dans laquelle il décédera en 1921. Selon d'autres sources, cette maison aurait été construite en 1880.
  • Les Vignes, 34 rue Joseph Heuzé.

1878

  • La tour carré de la plage, dite Tour Fiquet (du nom de l'entrepreneur qui l'a construite). Monsieur Fiquet la vendra à Monsieur Véziers, le propriétaire du Grand Hôtel des Bains, en 1911. Elle prendra le nom de Tour Jules Verne, l'illustre écrivain venant y passer des vacances en 1899. Elle sera détruite par les allemands, probablement en 1941 ou 42, car elle était repérable du large et constituée un repère pour les bateaux ennemis.

1880

1881

  • Le chalet Wallon, actuellement la villa L'Epine, brûlera avec le casino en 1904 et sera reconstruite l'année suivante(architecte Paul Wallon).
  • Les Chrysanthèmes (architecte possible Charles Garnier), construite pour le compte de Charles Bardy, probablement pour un de ses enfants.
  • Le Chalet Bayard (architecte Henri Chaine) qui deviendra plus tard les Sirénuses et finalement l'Hermitage.
  • La route de St-Martin, qui se terminait derrière la boulangère, est prolongée jusqu'au carrefour central actuel

1882


  • La Renardière pour le compte d'Ernest Daudet.

1883

  • Les Lampottes pour le compte de Adolph Opper de Blowitz. On ignore le nom de l'architecte, mais il est possible qu'il soit autrichien, comme de Blowitz.
  • La villa Colin (architecte Paul Wallon).
  • La villa Bon Accueil.
  • Les 13 villas Saint-Jean, construites pour le compte de Jean-Baptiste Breissan, négociant parisien, propriétaire d'une importante tannerie sur la Bièvre à Paris. Entre 1900 et 1905, les 5 villas du fond ont été réunis pour constituer l'hôtel des Pavillons.
  • La villa Cauchoise.

1884

  • Les Mouettes (architecte Paul Wallon).

1885

  • Chalet Peltier, architecte Paul Wallon. Cette belle villa s'est appelée initialement le "Chalet Peltier", puis "Le Castel" et actuellement "Les Catelets".

1892

  • La boulangerie.

1893

  • La Chapelle, à 4 travées. Architecte Camille Albert.

1895

  • Agrandissement de la chapelle par l'ajout d'une 5ème travée et d'une sacristie.

1901

  • Construction du chemin de Bellevue (information de Jean-Claude Michaux).

1900-1902

1909

  • Villa La Musarderie pour le compte du Dr Tissier (architecte Léon Tissier, frère du Dr Tissier). En 1911, le Dr Tissier agrandit son terrain en achetant à M. Tuvache une bande de terre tout aurour de sa propriété.

1910

  • Villa Yvonne.
  • Une photo prise en 1910 montre la villa des Marroniers, qui s'appelait alors la villa Charron, constituée de 2 villas séparées qui n'avaient pas encore été réunies. Cette réunion en une seule villa est donc postérieure à 1910.

1925

  • L'actuel restaurant de l'Espérance sur un étage, le deuxième étage sera construit vers 1933.
  • La villa Jean-Pierre.

1928

  • Villa Coup de Roulis.

1930

  • Villa dite "le Cube" sur la falaise des Grandes-Dalles, par un architecte italien dans le style Art-Déco.
1934
  • La Cabournette.
1952
  • Reconstruction de la villa Les Capucines, totalement détruite pendant la dernière guerre ; architecte Tougart. Cette nouvelle villa est, non plus face à la rue, mais face à la mer.
  • Construction du premier parking de la plage.
vers 1960
  • Villa Les Calètes par l'architecte Tougart à la place de la villa Kermor détruite pendant la dernière guerre.
1962
  • Villa Le Clos, pour le compte de Mme Pinon.
1963
  • Reconstruction de la villa Les Falaises qui avait été totalement détruite pendant la dernière guerre.
1964
  • Construction de la villa La Chassinière, derrière le stade, à la place d'une grange en ruine.